LOUBOUTIN

Originaire de Bretagne et du Cameroun, Christian Louboutin est un jeune créateur de chaussure né le 7 janvier 1964. La marque (qui porte le même nom que son créateur), « Louboutin », se distingue de sa concurrence par ses chaussures aux semelles rouge qui accentuent aujourd’hui fortement son image de marque.

Aujourd’hui,  la marque est mondialement connue, elle est présente dans le monde entier, elle compte plus de 50 boutiques à travers le monde et s’installe dans la mode et « le luxe », ces chaussures représentent  un véritable objet de « Fétichisme ».

On souligne cependant une petite histoire explicative de ces semelles de couleurs. On note donc que ces chaussures n’ont pas toujours était de semelle en cuir rouge. Au début les semelles étaient simples mais un beau jour alors qu’il se trouvait en Italie, Christian peint la semelle d’une de ces chaussures avec le vernis à ongle « Rouge » de son assistante qui était en train de se vernir les ongles à côté. C’est alors que lui vient l’idée de créer ses propres chaussures au vernis rouge.

Sa particularité est aussi sa collaboration avec le bottier « Fred Rolland » qui permet à chaque client Louboutin de bénéficier de la fabrication de sa paire de chaussure sur mesure (grande ou demi-mesure). Ainsi plusieurs grands noms du monde artistique américain tel que Victoria Beckham, Kylie Minogue, Dita von Tees, Janet Jackson, Arielle Dombasle et Mika profitent de leur propre « forme » de chaussures.   

Avec une large gamme de chaussure allant des ballerines, mulles, bottes ou bottines, Louboutin s’impose comme le Numéro 1 de la chaussure française. La marque est aussi remarquée dans sa fabrication de sac à main adoptant le même concept, intérieur en cuir rouge mais aussi dans la production de housse pour tablette (Ipad, Samsung ect…). La société varie dans son activité et augmente ainsi sa notoriété en s’installant dans les mentalités et en influençant les opinions personnelles.

Aujourd’hui, on peut ainsi congratuler la réussite de ce monsieur aux origines métissées, qui allie l’exotisme, la chaleur, le luxe et la précision à ces œuvres, en les rendant ainsi unique et très compétitive à la faveur d’un public amateur des belles choses, « classes et luxueuses ».

Pourvu que cet exploit continu.      

Par Jessy Mackako