fantome

Vendredi dernier à l’hôpital de Leeds. Andrew Milburn s'apprête à commencer son shift de nuit et écrit un dernier SMS à sa petite amie. La demoiselle étant particulièrement méfiante, elle demande au Britannique de 21 ans de lui prouver qu'il se trouve bel et bien au travail. Andrew s'exécute : il photographie un couloir vide et lui envoie le cliché via Snapchat.

A ce moment-là, le jeune homme ne réalise absolument pas qu'il vient de prendre en photo ce qui ressemble furieusement au fantôme d'une jeune fille en robe blanche. Perturbé par cette découverte, Andrew publie la photo sur Facebook et rapidement, des milliers de «j'aime» et de commentaires affluent sous le cliché.

Véritable apparition ou simple arnaque?

L'image circule également au sein de groupes formés par des passionnés de paranormal. «La plupart d'entre eux pensent que l'apparition est réelle», assure le jeune homme au «Daily Mirror». Certains, plus sceptiques, affirment cependant que le cliché a été traité via Photoshop. Il est également possible que l'image ait été créée via une application nommée «Ghost Capture», qui permet aux utilisateurs d'insérer une image préexistante de fantôme dans leurs propres photos.

Andrew assure pourtant qu'il est de bonne foi et qu'il est le premier surpris: «Je n'ai jamais cru aux fantômes. J'ai toujours été sceptique», explique-t-il. Andrew raconte que la pièce où semble se diriger le spectre est l'endroit où sont affichés les plannings du personnel. Il ajoute que plusieurs de ses collègues ont entendu des bruits de pas à cet endroit-là alors que personne n'était dans les environs. «Il s'est passé quelques trucs bizarres. Maintenant les gens ont un peu peur», confie le jeune homme.