TAB

La ministre camerounaise de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Madeleine Tchuinté, a remis jeudi à Yaoundé un prix spécial de l’innovation du chef de l’Etat d’une valeur de 20 millions de francs CFA  à Marc Arthur Zang Adzaba, un jeune chercheur et inventeur d’une tablette tactile médicale dénommée Cardiopad, conçue pour les maladies cardiaques.

La Cardiopad est constituée une tablette tactile et d’un capteur spécifique, le tout permettant de transmettre via les ondes Bluetooth et GSM, la fréquence cardiaque du patient à la tablette au spécialiste qui suit le patient. L’accès Internet sera donc indispensable pour utiliser la tablette. Le but de cet outil médical est donc de remédier à la pénurie de cardiologues dans le pays des Lions indomptables mais aussi de faciliter le suivi à distance des patients.

 Cette machine pourra permettre aux personnes qui ont des problèmes cardiaques d’être prises en charge car les rares hôpitaux disposant d’un service de cardiologie sont rapidement saturés ou sinon des souffrants doivent parcourir des centaines de kilomètres pour consulter un cardiologue. Au Cameroun, il n’y a que 30 cardiologues pour 20 millions d’habitants. 

L’inventeur de la première tablette médicale africaine se plaignait de l’indisponibilité de financements estimés à 20 millions de francs Cfa, pour la production des premiers exemplaires de Cardiopad devant être mis à la disposition des hôpitaux camerounais.

« Grâce à ce prix, nous pouvons importer tous les composants et faire l’assemblage ici à Yaoundé. Bien sûr, nous visons le marché international. Mais pour le moment, le marché camerounais est d’abord notre marché de base”a assuré le jeune inventeur à Xinhua.